Allergie respiratoire : quelques conseils pour éviter les réactions et les gènes respiratoires

13 avril 2018 ~ 0 commentaires

Allergie respiratoire : quelques conseils pour éviter les réactions et les gènes respiratoires

Éternuements à répétition, yeux larmoyants, nez qui coule ou, dans des cas plus graves, difficultés à respirer, les allergies respiratoires sont très difficiles à supporter. Il est possible néanmoins d’apporter un peu de réconfort…

Allergies respiratoires

Allergie respiratoire : la plus fréquente des allergies

L’allergie respiratoire est une maladie très répandue, qui s’est considérablement développée sur les 30 dernières années !

On estime même qu’environ une personne sur quatre présente des symptômes cliniques d’allergie respiratoire (1). En France, jusqu’à 1 adulte sur 3 en serait atteint (2) ! C’est donc une véritable maladie de société qui touche de plus en plus de monde, que ce soit les nourrissons, les enfants, les personnes âgées… et en particulier les plus jeunes d’entre nous.

Quelles sont les causes de l’allergie respiratoire ?

L’allergie respiratoire est un dysfonctionnement du système immunitaire, bien souvent d’origine génétique. L’organisme réagit de manière excessive à une substance contenue dans l’air que l’on respire : cela peut être un pollen de plantes (plantes anémophiles graminées, ambroisies, cyprès, bouleau…), des déjections et des reste d’acariens, des poussières, des poils d’animaux domestiques, etc.

Comment se manifeste l’allergie respiratoire ?

Elle peut se manifester sous différentes formes :

- rhinite allergique ou rhume des foins
- conjonctivite allergique (yeux rouges et larmoyants)
- toux persistante ou sinusite
- asthme

Ces symptômes s’avèrent très gênants au quotidien mais des actions sont possibles pour les limiter.

Quelles solutions adopter ?

Pour réduire toutes ces réactions corporelles, il faut veiller à nettoyer l’environnement des allergènes responsables :
- supprimer les poils de chat et de chien à la maison en cas d’allergie aux poils d’animaux domestiques ;
- nettoyer et aspirer très régulièrement les moquettes et les tapis en cas d’allergie aux acariens ou à la poussière ;
- prendre une douche le soir pour se débarrasser des allergènes et ne pas contaminer votre lit ;

En plus de ces conseils importants, un purificateur d’air pourra être utile afin de nettoyer l’air de toutes les pièces de la maison (chambre à coucher, salon, salle de jeu, salle à manger, cuisine…) de tout ce qui est en suspension (pollens, restes d’acariens, poussières, poils d’animaux domestiques et autres allergènes).

Le purificateur d’air Airfree possède une technologie brevetée TSS (système de stérilisation thermodynamique).  Sans produit chimique, Airfree utilise la chaleur pour détruire 99,99% des impuretés de l’air. C’est une vraie solution complémentaire pour assainir votre intérieur et mieux respirer.

Vous pouvez découvrir tous les modèles de purificateurs d’air Airfree  sur notre site 1001innovations.com >

(1) Masoli M et al. The global burden of asthma : executive summary of the GINA Dissemination Committee report. Allergy 2004 ; 59 (5) : 469-478
(2)Klossek J-M. Un tiers des adultes ont une rhinite allergique en France – Enquête INSTANT. Presse médicale 2009 ; 38 ; 1220-1229

Dans la même thématique :

Tracker GPS TK102-2

Laissez une réponse